Direktlink:
Inhalt; Accesskey (fr): 2 Hauptnavigation; Accesskey (fr): 3 Servicenavigation; Accesskey (fr): 4
Villes et stades
Villes et stades

Stade Olympique á BerlinSource: laif

Berlin


Dix-sept ans après la chute du Mur, Berlin se réjouit d’accueillir le monde entier à l’occasion du Mondial 2006.

"Athènes du Nord" et symbole de la guerre froide
Les amateurs de football de toute la planète se retrouveront en un lieu qui symbolise mieux qu’aucun autre l’unité pacifique et la liberté. Pourtant, Berlin semblait condamné à connaître une succession de divisions et de réunifications: dans la vallée de la Spree, entre les villages de Köpenik et de Spandau, Cölln avait été fondée sur l’île de la Spree et Berlin sur la rive nord. 1432 marquait la première fusion officielle des deux villes en une communauté urbaine. Mais leur nouvelle séparation déjà dix ans plus tard dura jusqu’en 1709.

Par la suite, la ville devient le centre politique du Brandebourg, de la Prusse et de ce qui s’appelle à l’époque l’Empire allemand. La fondation de ce dernier en 1871 favorise le développement de Berlin qui connaît son apogée en tant que plus grand centre industriel et culturel d’Allemagne. Mais la ville est détruite en grande partie lors de la Seconde Guerre mondiale déclenchée par le régime national-socialiste. Jusqu’en 1945, le nom de Berlin reste associé à la politique agressive de l’Allemagne nazie et de ses conséquences. Cette guerre aura conduit entre autres à la division du pays et de sa capitale – une partition universellement symbolisée par l’édification en 1961 du Mur de Berlin.

Unité dans la paix et la liberté

Les marches pacifiques des habitants de la RDA mènent à la chute du Mur à l’automne 1989. L’année suivante, l’Allemagne célèbre sa réunification à Berlin. En 1991, une décision du Bundestag fait de Berlin la capitale fédérale et donc également le siège du Parlement allemand et du gouvernement fédéral. C’est à sa politique étrangère la préparant à assumer des responsabilités internationales que la République fédérale d’Allemagne doit son rôle actuel de partenaire apprécié à l’échelle planétaire en matière de politique globale de la sécurité et de la paix, de gestion des crises et de prévention des conflits.

Genèse d’une métropole européenne

Un grand nombre de témoignages urbains, tels que la Porte de Brandebourg, le Reichstag ou le Checkpoint Charlie – ancien poste de contrôle frontalier entre l’Est et l’Ouest – illustrent l’histoire tourmentée de l’Allemagne. Mais Berlin ne se contente pas de rappeler son propre passé: les arts, la culture et le savoir du monde entier y sont également mis à l’honneur. Citons dans ce contexte l’architecture exceptionnelle de la ville que des architectes de haut rang, tels que Rezzo Piano pour la Potsdamer Platz ou Daniel Libeskind pour le Musée juif, ont marquée de leur empreinte.

Par ailleurs, 170 musées berlinois présentent des chefs-d’œuvre de la culture mondiale. Entre la Spree et le Kupfergraben niche la mondialement célèbre "Museumsinsel" (l’île des musées), élément du patrimoine mondial dans les bâtiments duquel sont exposés les collections archéologiques et l’art du XIXe siècle. Dans les musées de Berlin, on peut aussi bien admirer l’autel de Pergame ou le buste de Néfertiti, la "plus belle Berlinoise", que les travaux de maîtres anciens et modernes: de Giotto à Picasso, de Joseph Beuys à Georg Baselitz ou Keith Haring. D’illustres collections, comme celles de Heinz Berggruen, Erich Marx et Friedrich Christian Flick, viennent s’ajouter aux biens propres des musées, attirant à Berlin l’Art moderne et l’Art contemporain.

Le Bundestag allemandSource: REGIERUNGonline / Kühler

En même temps, on a vu émerger une jeune scène artistique, désormais bien établie dans la capitale. Les courants berlinois inspirent des artistes hommes et femmes internationaux, ravis de découvrir un milieu récent de galeristes, né dans les quartiers Mitte, Prenzlauer Berg et Friedrichshain. Arts, culture, modes de vie et rencontres de gens branchés font vibrer Berlin en dehors de la Loveparade, du Christopher Street Day ou du Carnaval des cultures.

Le sport dans la capitale: 160 équipes de haut niveau

Berlin, métropole artistique, mais aussi ville du sport. Plus de 525 000 hommes et femmes pratiquent un sport dans l’un des quelque 1900 clubs enregistrés. Berlin compte 1500 centres sportifs. 160 équipes berlinoises au total, dont font partie Alba Berlin, club de basket-ball inscrit en ligue nationale, ou les volleyeurs du SC Charlottenburg, évoluent au plus haut niveau sportif allemand. Citons également en ligue B le Hertha BSC, le club de football le plus méritant de la capitale.

Bon nombre de grands événements sportifs s’y déroulent chaque année: le Marathon de Berlin, le Meeting international d’athlétisme Istaf Golden League de Berlin, les Six-Jours de Berlin course cycliste organisée dans le nouveau vélodrome ou encore les Internationaux allemands de tennis Dames, dans le stade Steffi Graf.

En marge des arts, de la culture et du sport, 7000 restaurants, bistrots, bars et cafés proposent des spécialités berlinoises ou une cuisine internationale: depuis la saucisse berlinoise au curry jusqu’aux mets les plus fins servis dans les neuf restaurants récompensés par les très prisées étoiles des guides gastronomiques, le choix est large. Et le Mondial fournira aux touristes l’occasion de se désaltérer sous un soleil radieux en commandant une "Berliner Weiße" (bière berlinoise) à la terrasse de l’un ou l’autre des nombreux "jardins à bière".


Contexte


Page d’accueil de la ville de Berlin
Berlin Tourist Information
Destination Berlin
Musées nationaux de Berlin
Berlin, ville magique
Destination Allemagne: Berlin

Deutsche Fußball-Fans mit Deutschland-Fahnen